Loading...

Une phrase une œuvre : « On loue la vertu, mais on la hait ; mais on la fuit ; mais elle gèle de froid ; et dans ce monde il faut avoir les pieds au chaud » Le neveu de Rameau Diderot
Littérature

Merci de vous identifier afin d'accéder à la vidéo.

Connexion

Un après-dîner au café de la Régence, le narrateur, se fait aborder par le neveu du grand musicien Rameau, un orignal qu’il estime peu mais dont il aime à l’occasion les propos révélateurs. Commencent ainsi de longs débats autour de questions du siècle Lumières : le génie, l’éducation, la morale, le bien et le mal, le bonheur… La conversation à propos de la vertu amène le Neveu à une pensée paradoxale tout à fait réjouissante, bien que peu morale. Qui le lecteur préfèrera-t-il, du Philosophe ou du fantasque parasite ?

Informations

Durée : 1h

Conférencier :

Elisabeth RALLO DITCHE

Conférences à découvrir également

Littérature
Une phrase une œuvre : « Ce n'est tout de même pas si vilain que ça, un homme. » Rhinocéros Ionesco

Eugène Ionesco fait représenter Rhinocéros en 1959, il a 50 ans et a déjà écrit plusieurs pièces de théâtre, mais Rhinocéros lui assure la gloire. Dans cette pièce, l'auteur invente une ...

Littérature
Une phrase une œuvre : « Je ne vous aime pas, Marianne ; c’était Cœlio qui vous aimait ! » Les Caprices de Marianne Musset

Après avoir subi un échec complet en 1830 - il n’a que 20 ans -  avec La Nuit Vénitienne, Musset décide d’écrire des pièces de théâtre qui ne seront plus destinées à être ...

Littérature
Poésie : « La mer, la mer, toujours recommencée ! » Paul Valéry

«  Le monosyllabe a une étrange capacité d’immensité : mer, nuit, jour, bien, mal, mort, oui, non, Dieu. » Victor Hugo  ...

Littérature
Bacchanales modernes

"Le nu, l'ivresse et la danse dans l'art français du XIXe siècle. Nous verrons qu'au XIXe siècle, les sujets bachiques s'affranchissent rapidement de l'héritage du passé pour autoriser ...

Littérature
Une phrase - une oeuvre : « Les passions peuvent me conduire mais elles ne sauraient m’aveugler » Marina Vlady La Princessse de Clèves, Jean Delannoy, 1961

Le choix de Mme de La Fayette pour commencer cette série de présentations d’œuvres littéraires n’est pas anodin : il s’agit de rendre hommage à une femme qui a osé écrire au XVII° ...

Littérature
George Sand

"Je vous donne rendez-vous pour retrouver une femme, "homme de lettres" par le talent, la visibilité sociale, la production romanesque considérable; épouse, mère, amante assurément mais aussi ...

Ils soutiennent l’UVTD