Loading...

Merci de vous identifier avant de vous inscrire à une conférence.

Connexion ou si vous n'avez pas encore de compte : Créer un compte

Des rives du Nil aux berges du Rhône : Cinq siècles d’égyptomanie et d’égyptologie
Egyptologie

Entre Saône et Rhône coule aussi le Nil… si on le cherche bien! Lyon entretient un lien fort avec l’égyptologie depuis la Renaissance, au travers des monuments de l’égyptomanie, des recherches universitaires et des collections muséales:

La cité de Lyon est proéminente dans l’histoire de France, Capitale des Gaules durant le Haut Empire Romain jusqu’au grand commerce international à partir du XVIe siècle, époque où nait le « goût de l’Egypte ». L’importance de l’architecture égyptisante, éphémère ou permanente, croit avec la place de la ville dans la géopolitique européenne, et sa richesse. Du premier sphinx à la bâtie d’Urfé jusqu’à la pyramide du Centenaire de Saint-Fons, l’égyptomanie a laissé ses traces à Lyon.

Les premiers cabinets de curiosité de l’Ancien Régime sont devenus des collections égyptiennes majeures, riches et méconnues, dispersées au sein de trois musées en fonction de l'histoire de leur acquisition. Ainsi Lyon peut présenter un panorama de l’art égyptien complet, des « barbus » préhistoriques aux tissus coptes, du Delta au sud de Thèbes. Toutes les thématiques sont bien représentées, les traditions funéraires comme les monuments royaux, les objets du quotidien comme ceux du culte.

Enfin l’enseignement et la recherche ne sont pas en reste, qu’il s’agisse de la Chaire universitaire d’égyptologie centenaire elle-aussi ou du monde associatif dynamique pour transmettre le goût et la connaissance de l’Egypte à petits et grands, tout le monde peut y assouvir sa passion pour la civilisation pharaonique.

Suivons le cours du Rhône à la découverte de l’Egypte à Lyon!

Merci de vous identifier afin de vous inscrire à cette conférence.

Retour au calendrier Connexion

Informations

Date : 09-02-2023 16h00


Durée : 1h

Conférencier :

Charlotte LEJEUNE

Ils soutiennent l’UVTD