Loading...

Une femme dans l’histoire. LYDIE SALVAYRE : Pas pleurer
Littérature

Merci de vous identifier afin d'accéder à la vidéo.

Connexion

Dans un roman largement autobiographique, Lydie Salvayre évoque la destinée de sa mère, Montse.  Devenue invalide et souffrant de troubles de la mémoire, celle-ci lui raconte la seule période de son existence dont l’éclat merveilleux subsiste dans ses souvenirs : l’été 1936 qu’elle a passé en compagnie de son frère José dans la Barcelone anarchiste. Elle y découvre avec exaltation la liberté et la fraternité collective, la passion amoureuse aussi. La suite de son existence sera plus difficile, car elle doit s’exiler en France après la victoire de Franco. Mais pas pleurer est sa règle de conduite et le récit qu’elle fait à sa fille, dans une langue que celle-ci appelle le fragnol, curieux mélange de français et d’espagnol, est d’une saveur littéraire extraordinaire.

Informations

Durée : 1h

Conférencier :

Marcel DITCHE

Conférences à découvrir également

Littérature
Le règne actuel des récits-Christian Salmon : Storytelling

Depuis les années 90, le storytelling ou « l’art de raconter des histoires » est devenu la clé du succès dans tous les domaines, économique, militaire, social ou politique. Aujourd’hui les ...

Littérature
Dictons et adages

« Agrémentons la banalité de notre vie de tous les jours par la présence d’agréables petites saynètes présentées sous forme de dictons. Il y a là autant de tableaux populaires que ...

Littérature
Les « contes »

Le conte, et particulièrement le conte merveilleux, est-il, comme le voulait Paul Delarue, « l'expression la plus parfaite de tous nos récits oraux » ? Son extraordinaire longévité surprend : le ...

Littérature
Littérature : « Berthe Morisot » par Dominique BONA

Qui est cette jeune femme en noir, au bouquet de violettes que peint Manet dans les années 1870 ? Simple modèle ? NON mais la seule femme du groupe des impressionnistes. Dominique BONA, de ...

Littérature
Révolution et Histoire A. MALRAUX : L’espoir

De son engagement personnel dans la Guerre d’Espagne, Malraux tire un roman, publié en 1937, alors que la guerre se poursuit, dont on a écrit: « C’est l’Iliade de notre temps. »  ...

Littérature
L’Univers Romanesque d’André Malraux

Les titres de ses deux plus grands romans, La condition humaine (1933) et L’espoir (1937) suffisent à eux seuls à exprimer l’ambition attribuée par Malraux au roman : une interrogation et une ...

Ils soutiennent l’UVTD