Loading...

Teresa Berganza chante Rossini
Cycle Espagne | Opéra

Merci de vous identifier afin d'accéder à la vidéo.

Connexion

La grande mezzo-soprano espagnole Teresa Berganza s’est éteinte dans sa ville natale de Madrid le 13 mai 2022, à l’âge de 89 ans. Aix-en-Provence l’avait découverte à l’été 1957, jeune femme de 24 ans qui allait devenir l’une des cantatrices préférées des amateurs d’opéra en France. Elle a fait une carrière éblouissante, et s’est illustrée dans bien des rôles : on a choisi de l’écouter dans Rossini, qui lui allait si bien, et de la retrouver a diverses étapes de sa vie, pour la célébrer comme elle le mérite …

Informations

Durée : 1h

Conférencier :

Elisabeth RALLO DITCHE

Conférences à découvrir également

Cycle Espagne | Opéra
¿ Qué tal, la zarzuela ?

C’est l’opéra-comique espagnol, mélange de musique et de théâtre parlé. Au cours des dernières années du XIXème siècle jusqu’à la guerre civile, la zarzuela tire de son enracinement ...

Cycle Espagne | Opéra
Pianistes catalans : Isaac Albéniz, Enrique Granados, Federic Mompou

Le jour de 1891 où le musicologue catalan Felip Pedrell publia son manifeste de nationalisme musical (Pour notre musique), la muse espagnole pouvait enfin se libérer de son terreau populaire en le ...

Cycle Espagne | Opéra
Montserrat Caballe, Placido Domingo, Teresa Berganza

Pour mettre à l’honneur le chant lyrique espagnol et les grands interprètes de ce pays, nous avons choisi de commencer par trois magnifiques voix qui ont dominé le XXème siècle. Deux femmes et ...

Cycle Espagne | Opéra
Hommage à Montserrat Caballé

Tirée de la pauvreté et des horreurs de la guerre civile par l’amour du chant et de la musique, la plus belle voix de son temps fut longtemps cantonnée (par quel phénomène de surdité ...

Opéra
Victoria de Los Angeles, ange pur, ange radieux

Issue d’un milieu modeste, formée à la discipline de la musique ancienne, la première star internationale du chant espagnol possédait une voix d’une fraîcheur naturelle au charme immédiat et ...

Opéra
Femmes, femmes, femmes… ! (Les héroïnes de J. Massenet (1842-1912)

Debussy, qui l’aimait, a affirmé qu’il y avait « une sorte de destinée mystérieuse et tyrannique qui explique l’inlassable curiosité de M. Massenet à chercher dans la musique des ...

Ils soutiennent l’UVTD