Loading...

LA CULTURE DU PAUVRE. ANNIE ERNAUX : LA PLACE
Littérature

Merci de vous identifier afin d'accéder à la vidéo.

Connexion

Dans La place (1984) A. Ernaux  se propose de dresser un inventaire objectif, scrupuleux, attentif et lucide, du mode de vie, des conditions d’existence, de la représentation de la société et du monde de ses parents, et en particulier de son père, d’un milieu populaire et pauvre. «  J’ai voulu travailler comme un ethnologue », dit A. Ernaux, pour rendre la vérité et la réalité de ce qu’un auteur anglais, Richard Hoggart, a appelé « la culture du pauvre » Déjà une image de cette France des invisibles révélée par une actualité récente.

Informations

Durée : 1h

Conférencier :

Marcel DITCHE

Conférences à découvrir également

Littérature
Une femme dans l’histoire. LYDIE SALVAYRE : Pas pleurer

Dans un roman largement autobiographique, Lydie Salvayre évoque la destinée de sa mère, Montse.  Devenue invalide et souffrant de troubles de la mémoire, celle-ci lui raconte la seule période de ...

Littérature
Littérature : « Berthe Morisot » par Dominique BONA

Qui est cette jeune femme en noir, au bouquet de violettes que peint Manet dans les années 1870 ? Simple modèle ? NON mais la seule femme du groupe des impressionnistes. Dominique BONA, de ...

Littérature
Révolution et Histoire A. MALRAUX : L’espoir

De son engagement personnel dans la Guerre d’Espagne, Malraux tire un roman, publié en 1937, alors que la guerre se poursuit, dont on a écrit: « C’est l’Iliade de notre temps. »  ...

Littérature
L’Univers Romanesque d’André Malraux

Les titres de ses deux plus grands romans, La condition humaine (1933) et L’espoir (1937) suffisent à eux seuls à exprimer l’ambition attribuée par Malraux au roman : une interrogation et une ...

Littérature
Littérature : « La tresse de Laetitia Colombani »

Je vais vous présenter ce jour mon coup de cœur : un livre magnifique qui nous fait voyager en Inde, en Sicile et au Canada pour suivre le destin de trois femmes liées sans le savoir par ce ...

Littérature
Marcel Pagnol

Marcel Pagnol : à son nom, on pense immédiatement à la Trilogie (Marius, Fanny, César) ou à quelques autres films ; on a en tête ses romans comme La Gloire de mon père ou Le Château de ma ...

Ils soutiennent l’UVTD